Compostelle, le pèlerinage intérieur

On peut se demander ce qui pousse à cheminer ainsi vers un lieu nommé Santiago de Compostela par des chemins balisés, portant la coquille Saint-Jacques comme signe de sa foi et de son cheminement. Pèlerins modernes, tournés vers une lumière intérieure à eux seuls perceptibles, ils marchent solitaires ou en groupe, réalisant en plusieurs étapes ce chemin de vie sur les traces d’une légende mouvementée qui prit naissance au début du christianisme.

Saint-Jacques, ou la légende des étoiles

Saint-Jacques qui fait partie des premiers chrétiens a pour mission d’évangéliser l’Espagne. Il est piètre prédicateur et revient vers sa terre natale ou Hérode le fait décapiter. Le corps de Jacques est mené en barque vers l’Espagne et ses amis l’enterrent dans un lieu désertique.

Les différentes invasions mauresques rendent le pays incertain, les razzias et le danger rode sur la région jusque dans les années 880. On a oublié le tombeau de Jacques, jusqu’au moment où un ermite reçoit en rêve l’endroit de la sépulture et y guide son évéque. On exhume un tombeau de marbre blanc dans un lieu où les bergers ont remarqué des pluies d’étoiles filantes et des événements célestes mystérieux. Saint-Jacques sera désormais Saint-Jacques de Compostelle et ses reliques vont connaître un engouement extraordinaire par toute la chrétienté. Les croisés se précipitent au Sud de l’Espagne pour faire la guerre aux tribus mauresques en se mettant sous la protection du saint.

Un drapeau de Compostelle pour chaque village du chemin de Saint Jacques

Quatre chemins vont à Saint-Jacques

C’est dans le Codex Calixtinus composé au XIIe siècle que va naître la légende du Chemin de pèlerinage, grâce à la phrase : “quatre chemins vont à Saint-Jacques”… Quatre chemins sommairement décrits en latin et qui vont le plus souvent suivre d’anciennes voies romaines des campagnes, chaque village arborant fièrement son drapeau de Compostelle étant désormais l’occasion d’une étape de repos pittoresque. Mais ce n’est qu’en 1987 que les itinéraires actuellement connus vont se répandre à travers le Guide européen des chemins de Compostelle qui va recevoir un accueil enthousiaste.